Home staging ou home styling ?

Le « home designer », architecte d’intérieur, peut intervenir en phase de construction du bien (second œuvre) ou pour redessiner les volumes. La plupart propose également des prestations de home styling voire de home staging. Vous êtes perdus ? Traduction et décryptage :

Le « Home styling » c’est la décoration intérieure.

Son objectif : donner une identité au bien selon les goûts de ses occupants.

Ses principes : créer une cohérence entre tous les éléments composant la décoration, elle peut cependant se réaliser pièce par pièce.

Son coût : adaptable au budget qu’on souhaite lui affecter. Relooker les meubles et recouvrir les surfaces sera beaucoup moins onéreux que remplacer tous les sols, meubles et objets déco de la maison.

Quelles étapes pour le home styling ?
  • Sélectionner une ambiance compatible avec les volumes ; la tendance maison de campagne, au grand buffet 2 par 3 s’adapte difficilement aux studettes, et le minimalisme scandinave fait ressembler les grands espaces à des surfaces de vente Ikea. Tenté par les ambiances 2019 scandicraft ou japandi ?

  • Décliner cette ambiance en planches de style : comment les réaliser ? choisir des matières, des tissus, des couleurs, des photos d’objets et de meubles, les assembler pour créer un ensemble cohérent autour d’un ou deux points forts.

  • S’inspirer des planches pour répartir les meubles et éléments déco dans la pièce sur plans. A moins d’avoir des capacités de projection hors norme, il est très difficile d’évaluer réellement la place que prendra un canapé dans un salon, ou la façon dont s’accordera notre mur bleu canard aux tables de nuit pourpres auxquelles on tient tant. Avec un peu de patience vous ferez de jolis dessins. Si vous ne maitrisez pas les effets de perspective, n’hésitez pas à vous tourner vers les logiciels 3D.

  • Préparer la toile de fond (sols et murs). A moins d’être un bon bricoleur, mieux vaut faire appel à un professionnel : les coulures de peinture, les traces de pinceau, le parquet mal emboité et le carrelage irrégulier sont autant de détails pas toujours faciles à voir lors de la réalisation mais qui peuvent gâcher l’ambiance la plus soigneusement assemblée.

  • Choisir et placer les grands meubles en premier dans la pièce. Malgré la précision de votre plan, une fois dans la vraie vie et en taille réelle certains achats vont peut-être vous amener à revoir légèrement la disposition de votre pièce.

  • Disposer ensuite les meubles plus petits, selon la place laissée par les plus massifs.

  • Placer les éclairages.

  • Répartir enfin les éléments de décoration mur (cadres, étagères, …) meubles (sculptures, bibelots et coussins) et sols (tapis).

 

Voilà, vous venez de créer votre ambiance déco !

 

Et le « Home staging » alors ?

C’est la mise en scène de l’intérieur.

Son objectif : créer une vitrine de vente, afin de céder son bien rapidement et au prix du marché.

Ses principes : marquer l’esprit des acheteurs potentiels pour viser le coup de cœur, en ne négligeant aucune partie de la maison.

Son coût : à limiter absolument puisque l’objectif est de vendre le bien, autant éviter d’y investir trop de budget.

Vous voulez gérer vous-même votre home staging, voici les étapes :
  • Désencombrer et dépersonnaliser :

    • il s’agit de supprimer collections, bibelots, souvenirs et photos, de vider les placards et retirer les rangements d’appoint. Profitez-en pour faire effectivement le tri de ce qui peut être vendu/donné/jeté (dans cet ordre) ; tout ce que vous souhaitez conserver peut aller trouver sa place dans votre nouveau bien (si vous l’avez déjà acheté) ou dans une zone de stockage temporaire ;

    • adaptez ensuite les meubles aux pièces de la maison, quitte à les redistribuer (grand lit = grande chambre, petit lit = petite chambre) ;

    • choisissez enfin une fonction pour chaque pièce de la maison et renoncez le temps de la vente à installer votre bureau dans la chambre ou votre coiffeuse dans le salon.

  • Nettoyer : chaque surface doit retrouver un aspect neuf.

  • Examiner et réparer : tout ce qui n’a pas un aspect neuf doit être recouvert, repeint ou remplacé, tout ce qui n’est pas fonctionnel doit être retiré ou réparé.

  • Neutraliser :

    • les murs de couleurs franches seront recouverts de tons blancs, beiges, ou gris ;

    • les meubles colorés que vous acceptez de relooker sont teintés de patines ou peintures beiges grises ou taupe ;

    • puisque tous les objets déco ont été retirés, il faut en remettre quelques-uns, neutres et simples, pour donner une personnalité au bien ; il ne doit pas paraitre vide mais anonyme.

  • Valoriser l’atout principal du bien ; si c’est la taille du séjour que vous voulez mettre en avant, un cadre géant sur un mur le fera paraitre encore plus grand. C’est plutôt le nombre de chambres qui est exceptionnel sur le marché ? N’en présentez aucune en bureau. Si vous misez sur le jardin, mettez-le en scène avec un mobilier tendance et un entretien impeccable…

  • Soigner les photos pour l’annonce.

Le home staging nécessite beaucoup d’énergie et de travail.

Réservé à l’origine aux villas et appartement invendus, le public s’élargit :

  • Le home staging, ce n’est pas que pour les vendeurs ! Pourquoi ne pas en utiliser les principes pour mettre son bien en location, notamment en meublé ou saisonnier ?

  • Et puis, le home staging est aussi une forme de home styling. Réalisé à petit prix et d’un choix d’ambiance neutre, il convient aux petits budgets, aux minimalistes et aux indécis déco.

Cet article vous a inspiré ? Partagez-le :

Une réflexion sur “Home staging ou home styling ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *